Le contentement : Axe de progrès

Coach certifié - Préparateur Mental

Le contentement : Axe de progrès

25 juillet 2019 Coaching Préparation Mentale 0

Le contentement : Axe de progrès

Dans le cadre de mon métier de préparateur mental, il n’est pas rare d’entendre ces quelques formules en fin d’entraînement ou juste après une compétition :

« Je n’ai rien fait de bon… », « je suis nul ou nulle », « je n’y arriverai jamais » etc.

Bien évidemment que réussir et obtenir un résultat positif, c’est très légitime et plaisant car cela nous valorise et nous stimule.

Mais un tel objectif final prend racine tout d’abord dans des phases d’expérimentations avec son lot de résultats imparfaits et qu’il faudra travailler encore et toujours.

« Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est donc pas un acte mais une habitude. » Aristote

La patience est une bonne conseillère en la matière mais aussi le contentement.

En vivant l’instant présent, nous serons dans un premier temps plus enclin à accepter avec contentement ce que nous savons faire.

En période d’apprentissage, je vais donc me contenter de faire ce que je sais faire et ensuite me fixer des objectifs de performances pour améliorer mes gestes, mon schéma de pensées et accepter que ce plaisir du contentement aille naturellement déclencher la permission de faire plus, de faire autrement et d’obtenir des résultats performants.

« Le plaisir dans le travail met la perfection dans le travail. » Aristote

Avec de la patience et de la persévérance, nous pourrons passer d’une période d’apprentissage avec son lot de maladresses, de gestes perfectibles à une phase d’expertise et d’actions bien mieux maitrisées.

Quoiqu’il en soit, je pense que le contentement sera un allié de choix pour vivre de la meilleure des façons, le défi ou le challenge.

Se contenter des succès les plus petits et les plus basiques, nous permet de ne pas baisser les bras. Cela nous aidera à relativiser les choses et nous encouragera à développer nos envies de mieux faire.

Que ce soit dans le sport ou dans la vie quotidienne, apprendre à se contenter des choses les plus simples et des plus essentielles, sera gage de progrès et de satisfaction.

« Le jour où vous prendrez conscience que tout ce dont vous avez besoin est déjà en votre possession, vous découvrirez combien vous êtes riche. »  Omraam Mikhaël Aïvanhov 

Cette vidéo renforce également l’idée, qu’il est parfois sage de savoir se contenter de l’essentiel  :

https://drive.google.com/file/d/1_gLG8zdX15-Aw1GH0-C0Nwgun9o6RjtQ/view?usp=sharing

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *